Jean Leclant (1920-2011)

Jean Leclant est un orientaliste et égyptologue français reconnu pour ses travaux en histoire et civilisations pharaonique et méroïtique. Dans les années 1950, il rejoint l’équipe de chercheurs dirigée par Jean Saint Fare Garnot, composée notamment de Claire Lalouette, Paul Barguet et de Jean Yoyotte et participe au classement et à l’étude de la collection d’antiquités égyptiennes du musée Rodin. Il réalise en particulier une campagne photographique des objets. Après la mort de Jean Sainte Fare Garnot en 1963, Jean Leclant reprend le projet pour l’exposition Rodin collectionneur qui eut lieu au musée Rodin en 1967 et en 1968. Il joure alors un rôle important pur faire connaître cette collection auprès de ses collègues étrangers.  

 

Le 5 novembre 1966, l’égyptologue contacta Cécile Goldscheider, conservatrice du Musée Rodin, pour finir l’étude du corpus égyptien, initie par Jean Sainte Fare Garnot.

Il souhaite encore en reprendre l’étude en 1969, après l’exposition.

 

 

Chère Madame,

 

Avec un retard bien involontaire dû à une assez longue maladie, Mlle Bérard vient de commencer à s’occuper de la collection égyptologique de Rodin. Elle est en mesure d’y travailler désormais de façon continue. Je viendrai Mardi après-midi examiner sur place avec elle le résultat de ses premières enquêtes.

Afin qu’elle puisse établir ses fiches préliminaires il serait absolument nécessaire qu’elle puisse consulter, même pour un court laps de temps, l’état descriptif et estimatif des objets… compris dans la donation faite par M. Rodin à l’Etat français, par devant Me Théret et Me Cottin, en 1916. Je l’avais consulté en 1959. Si vous pouviez le mettre de nouveau à ma disposition Mardi après-midi, je vous en serais infiniment reconnaissant.

Me réjouissant de reprendre ainsi le chemin du Musée Rodin, je vous prie, chère Madame, d’agréer le tribut de mes respectueux hommages.

 

Jean Leclant

 

 

Dans une lettre non datée, Jean Leclant reprend contact avec Cécile Goldscheider, toujours en vue de l’exposition Rodin collectionneur.

 

 

 Chère Madame,

 

J’apprends du vraiment charmant Jean Louis de Cénival que les pièces Rodin du Musée du Louvre comportent, en dehors de celles que nous avons retenus, deux pièces assez belles : ce sont deux têtes à sarcophages en pierre – poids relevé environ 15/20 kgs [Co.00967 ; Co.05781].

 

Peut-être pourriez-vous téléphoner à M. Jacques Vandier pour lui demander de les faire joindre au lot que vous ferez enlever mardi matin ? Je vous en ferai la description, pour votre Catalogue, Mardi en début de l’après-midi. J’espère beaucoup pouvoir être au musée dès mardi 13h45. 

 

J’espère que votre week-end a été une nouvelle fois fructueux, et je vous prie, chère Madame, d’agréer le tribut de mes hommages fidèles et respectueusement à vous.

 

Jean Leclant

 

 

Enfin, le 8 juin 1969, Leclant échangea avec Catherine Berger, au 8 avenue Bourgain, Issy-les-Moulineaux.

 

 

Chère Mademoiselle,

 

J’espère beaucoup qu’entre temps vous aurez récupéré le très précieux inventaire.

 

J’essaie en ce moment de constituer une petite équipe pour reprendre le travail l’an prochain à Rodin. Madame Goldscheiber comprend bien que, après mai 68, il était préférable de laisser en sommeil certaines activités.

Puis-je profiter de ce billet pour vous demander 3 (trois) exemplaires du Catalogue « Rodin collectionneur ». Petit à petit, nos collègues étrangers prennent conscience de l’intérêt de cette collection et me demandent des informations.

Vous priant d’être mon interprète auprès de Madame Goldscheiber, j’en assure, Mademoiselle et chère amie, de mes sentiments bien cordiaux et sincères.

 

Jean Leclant