Vase canope

Égypte > Provenance inconnue.

Du Nouvel Empire à la Basse Époque

[voir chronologie].

Calcaire.

H. 28,2 CM ; D. max. 16,8 CM ; D. ouverture : 9,7 CM ; D. base : 14 CM ; P. 22,6 CM.

Co. 5780

Commentaire

Etat de conservation

La surface est extrêmement griffée. De nombreux accidents de surface (enfoncements, éclats) et des épaufrures parsèment l’épiderme.

Description

Vase canope en calcaire blanc. L’épaule est ronde et peu marquée. Les parois sont droites et se rétrécissent légèrement vers la base. L’ouverture et la base sont plates. Aucune trace de couleur ni aucun contenu n’est visible. Le bouchon mentionné sur l’étiquette portant le numéro de la donation 1913 D.R. (E) N° 545, est manquant. L’inventaire du musée de 1913 mentionne un bouchon à tête humaine en albâtre associé à ce vase et l’ensemble mesurait environ 36 cm de haut. Dès 1933, l’inventaire du dépôt au musée du Louvre ne fait référence qu’à un « vase anépigraphe de canope, en albâtre (décomposé) » d’une hauteur de 27 cm, sans mentionner le bouchon.

 

Il s’agit d’un vase canope en calcaire, habituellement utilisé par les Égyptiens de l’Antiquité comme récipient pour les viscères embaumés du défunt. Ce vase se caractérise par ses parois rectilignes. Néanmoins, une datation et une provenance probables sont difficiles à donner en l’absence de bouchon et d’inscription.

 

La collection du musée Rodin comporte d’autres vases canopes, tels que Co. 960 et Co. 6291 (en calcaire, anépigraphes, sans bouchons), Co. 3079 et Co. 3080 (en albâtre, inscrits, XXVIe dynastie probablement), Co. 5898 et Co. 5899 (en albâtre, inscrits, Nouvel Empire ou Basse Époque) et Co. 5894 (en albâtre, anépigraphe, bouchon à tête de singe).

Inscription

Anépigraphe.

Historique

Acsui par Rodin entre 1893 et 1913.

 

Boreux 1913 : Meudon, Objets non en vitrine, salle des antiques, 545 Canope anépigraphe à tête humaine (le vase est en calcaire et le couvercle en albâtre) Haut. 36 cent. Environ. Estimé soixante francs.

 

Donation Rodin à l'Etat français en 1916.
 

Commentaire historique

Le canope était exposé en 1913 dans le musée des antiques à Meudon.

Il fut déposé au musée du Louvre dans un ensemble d'oeuvres égyptiennes et assyriennes en 1933-1934 et figure sur la liste de dépôt : "14 ou 15 - Vase anépigraphe de canope en albâtre (décomposé). Haut. 0m27" (Inventaire des monuments égyptiens transmis par le musée Rodin au département des antquités égyptiennes (musée du Louvre), archives musée Rodin). 

Le vase fut inventorié par le Louvre sous le numéro E. 15558 et fut remis au musée Rodin en 2004.

< Retour à la collection