Alabastron

Egypte ?

De la Troisième Période Intermédiaire à l'Epoque Tardive (de 1069 à 332 avant J.-C.) ?

[voir chronologie]

Albâtre égyptien.

H. 12,1 CM : D. lèvre : D. panse : 2,5 CM : D. panse : 5,6 CM : D. ouverture : 1,6 CM

Co. 3098

Commentaire

Etat de conservation

Une lacune au niveau du col. Un éclat sur la lèvre. Le fond est percé, l’ouverture mesure 2,3 cm. Une fissure verticale parcourt toute la hauteur du vase.
L'extérieur est maculé de dépôts d'enfouissement ocre jaune. L’intérieur est sale (sédiment).

Description

Alabastron en albâtre égyptien, de couleur blanc crème. Deux veines blanches entourent la panse.

Petit col muni d’une lèvre plate. Deux petites anses en forme d’oreilles ornent le haut de la panse.

 

A l’intérieur du vase, sur un papier plié est écrit « 462 » au graphite.

 

Cet alabastron se distingue par son col, légèrement évasé et dépourvu de collerette, qui le rapproche plus des formes de la Troisième Période Intermédiaire (de 1069 à 656 avant J.-C. environ) que de celles de l’époque gréco-romaine. En effet les alabastres de cette période présentent fréquemment un col plus haut et muni d’une collerette (cf. ASTON 1994, p. 166, types 227-9).

 

Il est semblable au vase en albâtre égyptien conservé au musée Archéologique National de Madrid (Inv. 16806), dont la provenance n’est pas connue.

Inscription

Anépigraphe.

Historique

 


Acquis par Rodin entre 1893 et 1913.

 

Donation Rodin à l'État français 1916.

 

< Retour à la collection