Ex-voto ou figure de reliquaire

Bastet sous sa forme de chatte

égypte > provenance inconnue

époque tardive ou époque ptolémaïque > XXVIe - XXXIe dynastie > 656 - 30 avant j.-c.

[voir chronologie]

bronze (alliage cuivreux)

h. : 5,3 cm ; l. : 1,7 cm ; p. : 2,9 cm

co. 2337

Commentaire

Etat de conservation

L'œuvre est en mauvais état de conservation.

La statuette est entière, toutefois les détails ne sont plus lisibles du fait d’un polissage intensif. On note une coloration orangée sur toute la statuette. 

Description

Cette petite statuette représente une chatte assise sur une base plate, de forme rectangulaire à l’avant et arrondie à l’arrière. Les proportions générales de l’animal sont bonnes mais les détails ne sont pas naturalistes.

Les oreilles semblent trop inclinées vers l’arrière, le museau paraît trop court et les yeux trop ouverts. Le stop en haut du museau et le haut de la gorge ne sont pas marqués. Le cou et les épaules sont très resserrés, comme aplatis ce qui fait que le haut des pattes antérieures s’évase grossièrement et de façon irréaliste. Ces dernières, longues et fines, sont collées l’une à l’autre. Leurs doigts sont presque entièrement fondus dans la base. Le dos est de forme et de largeur naturelles mais paraît gonflé, et ce à cause des épaules resserrées. Les cuisses arrière sont clairement modelées dans le métal contrairement aux doigts. La base de la queue, légèrement désaxée sur le côté gauche de la croupe, longe le corps du côté droit et finit sa course à côté de la patte antérieure droite. La queue n’est pas posée sur la base, néanmoins l’espace qui les sépare n’a pas été dégrossi.

Un unique tenon est visible sous la base. Il permettait l’insertion de la statuette dans un socle plus grand.

(En ce qui concerne les termes utilisés pour la description de l’anatomie des félins).

 

Cette figure de chatte représente la déesse Bastet sous sa forme zoomorphe, déesse protectrice du foyer et de la fertilité féminine. Bastet est également la forme apaisée de Sekhmet, déesse agressive, fille et œil de Rê, qui est le plus souvent représentée en lionne. Bastet est Maîtresse de Bubastis dans le delta du Nil, et son culte connait un essor considérable à partir de la Troisième Période Intermédiaire, lors de l’installation de la capitale à Bubastis. C’est notamment sur ce site, mais aussi à Thèbes (Haute-Égypte), à Beni Hassan (Moyenne-Égypte) ou sur le site de Saqqarah (Basse-Égypte), que furent mis au jour des cimetières contenant des centaines de chats momifiés. Les momies ou simulacres de momies étaient introduits dans des coffres de bois ou de bronze de forme rectangulaire ou zoomorphe, ou bien directement dans une statuette prenant l’aspect d’un chat assis. Des têtes de chat en bronze étaient aussi occasionnellement placées sur une momie enveloppée, en tant qu’ornement (cf. SCHORSCH Deborah, FRANTZ James H., in Appearance and Reality, BMMA 55/3, hiver 1997-1998, p. 18). Ces momifications étaient destinées à deux pratiques religieuses différentes. Les momies pouvaient être des commandes de particuliers dans le cadre de leurs dévotions à la déesse Bastet. Mais elles pouvaient également être utilisées au cours de l’accomplissement du culte journalier dédié à la déesse féline.

Les dimensions de Co. 2337 laissent penser qu’elle servait plus certainement d’ex-voto déposé dans l’un de ses temples, à cause de son socle et du tenon permettant de l’insérer dans une base. 

 

Plusieurs statuettes de type et de dimensions similaires à Co. 2337 sont conservées à Philadelphie et à Bruxelles.

Au Penn Museum de Philadelphie : 29-70-733 (4,3 cm), 29-70-731 (5,4 cm), 29-70-737 (5,5 cm) et 29-70-751 (5,8 cm).

Aux musées royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles : E.09113e (2,4 cm), E.09113d (3,5 cm) et E.07592 (3,5 cm).

Œuvres associées

Dans les collections du Musée Rodin, Co. 813, Co. 2371, Co. 804, Co. 769, Co. 2424, Co. 771 et Co. 212 sont également des statuettes de chatte assise sur ses pattes postérieures. La statuette fragmentaire Co. 203 consiste en une tête de chatte qui avait probablement la même posture que Co. 2337 à l’origine. Cette dernière présente cependant les dimensions les plus petites.

Inscription

Anépigraphe. 

Historique

Acquis par Rodin entre 1893 et 1913.

 

BOREUX 1913 : Meudon, pavillon de l’Alma, vitrine 7, 323. Petit chat en bronze assis sur une base plate. Haut. 5 cent. environ. Estimé cinq francs.

 

Donation à l’État français en 1916. 

< Retour à la collection