Souris

PROVENANCE INCONNUE

ÉPOQUE ROMAINE > 30 AVANT J.-C. – 395 APRÈS J.-C.

[voir chronologie]

BRONZE (ALLIAGE CUIVREUX)

H. : 1,3 cm ; L. : 1,1 cm ; P. : 5 cm 

Co. 1479

Commentaire

Etat de conservation

L’œuvre est en mauvais état de conservation. 

Pattes et queue sont en partie émoussées. Le métal est oxydé et les détails sont patinés. On note, autour des pattes et de la tête, des traces de terre d’enfouissement. 

Description

L’œuvre Co. 1479 figure une petite souris se tenant sur ses pattes, la queue allongée légèrement vers la gauche. 

La souris Co. 1479 est simplement modelée. La tête est triangulaire avec un museau angulaire. Le contour des yeux a été incisé. Les oreilles sont pointues et creusées en leur centre pour donner de la profondeur. Sur le corps, rond et plein, sont figurées les hanches. La queue est longue et raide. Elle servait probablement d’appui, de même que le museau et les pattes, bien qu’aucune trace d’abrasion ou d’arrachement ne soit visible. 

 

En l’état et hors contexte, il est difficile de comprendre la destination de cet objet. Cette souris pourrait avoir décoré une anse ou sur une lampe. Pour l’exemple, voir les œuvres du British Museum 1975,0501.2 et 1975,0501.3, datant du Iersiècle de notre ère. Le plus souvent, ces petites figures de souris se retrouvent à l’époque romaine. Elles sont généralement représentées sur leurs pattes arrière, tenant une noix entre les pattes avant, voir notamment l’œuvre du Metropolitan Museum of Art de New York 67.154.4, datée du Ierau IIIeaprès J. C. On trouve plus rarement des représentations de souris tenant sur ses quatre pattes, voir la figurine du Brooklyn Museum datant de l’époque ptolémaïque, 37.558E.

Œuvres associées

Les collections du musée Rodin ne conservent aucune œuvre similaire. 

Inscription

Anépigraphe. 

< Retour à la collection